CollectionsSculpture d'épaulard
AccueilPlanifier votre visiteCalendrierIMAXExpositionsMusée canadien des enfantsExplorerInteragirÉducation

Histoire des arts de la marionnette au Canada

Les années 80

La manipulation à vue occupe une place prépondérante dans le théâtre de marionnettes des dernières décennies. Non seulement le manipulateur est visible, mais il interagit de plus en plus avec la marionnette et devient lui-même un personnage. Cette interaction met parfois en lumière le propos même du spectacle, notamment lorsqu'elle symbolise le lien qui unit le créateur et sa création. La relation qui se crée entre le manipulateur et l'objet manipulé est l'un des axes d'exploration privilégiés du théâtre de marionnettes contemporain.

Dans les années 70, Felix Mirbt avait déjà montré combien l'utilisation de marionnettes, combinée avec des acteurs/manipulateurs, pouvait enrichir la lecture de pièces de théâtre conçues pour des comédiens, entre autres, avec Woyzeck, de Büchner, et A Dream Play, de Strindberg. Ces productions confirmaient en même temps la possibilité pour le théâtre de marionnettes de développer un répertoire s'adressant à un public adulte. L'Albertain Ronnie Burkett, dont le travail est aujourd'hui reconnu internationalement, fonde en 1986 le Ronnie Burkett Theatre of Marionettes. Avec la marionnette à fils, qui avait été plutôt délaissée au cours de la dernière décennie, Burkett crée des pièces dont les thèmes actuels s'adressent à un public adulte. Il contribue ainsi à faire découvrir la force dramatique du théâtre de marionnettes.

En 1981, c'est au tour du Québec de se doter d'une association professionnelle, l'Association québécoise des marionnettistes, vouée à la promotion et au développement des arts de la marionnette. En 1989, un festival international des arts de la marionnette, La Semaine mondiale de la marionnette - maintenant appelée ManiganSes, Festival international des arts de la marionnette - voit le jour dans la région du Saguenay. Cet événement biennal présente des troupes venues du monde entier et des compagnies canadiennes. Il favorise, entre autres, les échanges entre artistes du théâtre de marionnettes.

... Et la suite

Depuis les années 90, de nouvelles compagnies de théâtre de marionnettes continuent de se former. Au répertoire pour jeune public, toujours florissant, s'ajoute un répertoire pour public adulte, qui s'établit de plus en plus. À Calgary, où le théâtre de marionnettes est particulièrement dynamique depuis la dernière décennie, le nom d'un tout nouveau festival, The International Festival of Animated Objects, illustre bien les approches multidisciplinaires - combinant arts de la marionnette, danse, vidéo, etc. - et le décloisonnement des genres observé dans les productions actuelles.

Au Canada, jusqu'à tout récemment, il n'existait pas de programme formel d'apprentissage des arts de la marionnette. Le métier s'apprenait soit par le travail avec d'autres marionnettistes, soit par des formations ou des ateliers ponctuels offerts par certains programmes d'art dramatique, par certaines compagnies de théâtre de marionnettes ou encore, par l'entremise des associations professionnelles. En 2007, l'Université du Québec à Montréal instaure le premier diplôme d'études supérieures spécialisées entièrement consacré aux arts de la marionnette. Cette formalisation de l'apprentissage indique bien la reconnaissance croissante dont bénéficie le médium de la marionnette au Canada.


Bibliographie | Ressources | Générique | Index

Date de création : 1er mai 2008. Mise à jour : 1er mai 2008.
© Société du Musée canadien des civilisations

Avis important

Votre Pays. Votre Monde. Votre Musée.